Partout sur terre,  les montagnes, aussi petites soient-elles  exercent une fascination pour ceux "d'en bas". Le Pic Saint-Loup ne fait pas exception à la règle et, pour les habitants de la région, pour les Montpelliérains, le "Pic" c'est le phare, l'amer, l'horizon.  Il faut dire que le secteur du Pic Saint-Loup est tout à fait exceptionnel.  Si vous lisez ces lignes, il est fort probable que vous en soyez déjà convaincu, sinon je vous invite à découvrir ce site remarquable à plus d'un titre.

Le pic Saint-Loup est une montagne calcaire de 658m, situé dans l'Hérault (34), près de Montpellier, France. Le "Pic"  se trouve dans une zone caractéristique du Sud le la France, appelée la garrigue,  elle-même caractérisée par des sols peu profonds à la roche souvent affleurant. Au fil de l'évolution la végétation s'est adaptée a cette relative pauvreté en ressources. C'est ainsi que l'on rencontre très souvent des plantes aux feuilles remplacées par des épines (genêt scorpion genita scorpius) ou des aiguilles (pin d'Alep, pinus alapensis). Mais cette rusticité ne doit pas masquer la formidable diversité de la faune et de la flore de la garrigue ainsi que le bouquet des fragrances incroyables qui s'offrent au promeneur. Thym, romarin, rue, fenouil, ne sont qu'un extrait de ces plantes odorantes qui peuplent la garrigue et qu'un site internet aura bien du mal  à transcrire.

La faible disponibilité en eau pour la végétation est due à l'incapacité des sols à la retenir car la pluviométrie du  secteur est , d'ailleurs,  supérieure à la moyenne locale.  C'est ainsi que l'essentiel des sols cultivables se retrouvent tout naturellement dans les plaines avec, pour culture dominante, la vigne. L'appellation "Pic Saint-Loup" étant d'ailleurs fort réputée.

La combe de Fambétou, bordée par le Pic  d'un côté et par la montagne de l'Hortus est un ravissement pour tous les sens.